Mais c’est quoi la psychomotricité ?

Mais c’est quoi la psychomotricité ?

Psychomot ceci, psychomot cela … mais est-ce que cette notion de psychomotricité est bien claire pour vous ?

Il semble communément admis que la psychomot est en rapport avec une certaine maîtrise du corps. Quelqu’un qui est agile, souple et bien coordonné aurait ainsi une bonne psychomotricité.

Beaucoup savent également que la psychomot est un métier. On peut aller chez le psychomotricien ou chez la psychomotricienne avec son enfant, par exemple.

Mais la psychomot, c’est bien plus que ça.

Ecoutez cet épisode sur le podcast ⤴️
Et si vous préférez lire, voici le résumé :

On a tous une psychomotricité dans notre corps

Elle ne se matérialise pas comme un organe sur lequel on pourrait agir par la chirurgie ou des médicaments. On ne peut pas prendre la psychomotricité dans nos mains pour la manipuler.

En fait, elle se rapproche plutôt de la vinaigrette, si on faisait la métaphore de la salade 😂 Je vous laisse écouter le podcast si cette image vous parle plus.

La psychomotricité est une fonction du corps qui fait le liant entre la motricité, les émotions et les fonctions cognitives (l’intelligence).

C’est grâce à la fonction psychomotrice que ces trois grands pôles tiennent ensemble, que les informations se croisent.

Mais alors … psychomotricité = motricité + affectivité + fonctions cognitives ? Eh non, c’est plus compliqué.

La psychomot représente plus que la somme de ces trois domaines corporels. Elle constitute l’essence même de ce qui les relie.

On ne peut pas juste bouger, juste ressentir des émotions ou juste être dans ses pensées pour réfléchir. On fait toujours les trois en même temps. Le corps humain est ainsi fait et, chacun de ces trois pôles influence les deux autres.

Toute expérience humaine est donc transversale. Et c’est la psychomotricité qui fait de chaque expérience un tout, en connectant toutes les informations issues des sens, des émotions et de l’intelligence.

Le développement psychomoteur

Si la psychomotricité est une histoire de mises en lien et de croisements d’informations, la période de l’enfance représente alors le pic de connexions.

C’est là tout l’enjeu de la croissance de construire des compétences motrices, émotionnelles et intellectuelles dans leur transversalité.

La psychomotricité est une approche tellement riche de la manière dont se construit un être humain.

D’ailleurs, on y gagnerait beaucoup si toute personne en charge d’enfants, les professionnels comme les parents, étaient mieux informés sur le développement de l’enfant. Nombreuses erreurs de jugements, fausses croyances et idées reçues ne tiendraient dès lors plus la route.

En français, le mot psychomotricité désigne donc deux notions complètement différentes. On utilise le même mot pour désigner à la fois ce fonctionnement corporel qui nous est propres à tous, et en même temps une discipline professionnelle paramédicale.

Ce que fait le psychomotricien

La fonction psychomotrice est sollicitée tout le temps. Les enfants, notamment, sont tout le temps en train de faire de la psychomotricité.

Mais ça ne veut pas dire que tout le monde est psychomotricien.

Certes, la psychomotricité (la fonction corporelle) n’est pas l’apanage du psychomotricien.

Mais il n’y a que le psychomotricien pour intervenir si spécifiquement sur la psychomotricité de l’individu.

Non seulement, il réalise des observations pointues pour faire un état des lieux de tous les mécanismes psychomoteurs qui sous-tendent la structuration de l’individu. C’est le bilan qui lui permet de se faire une bonne idée de son fonctionnement psychomoteur à un instant T.

Mais il cherche également comment mettre au travail l’individu dans sa psychomotricité.

Le psychomotricien crée de véritables dispositifs d’éducation et de soin pour influencer leur développement psychomoteur : accompagner, rééquilibrer ou consolider certains aspects.

Ensuite, il propose des activités psychomotrices qui vont, par définition, solliciter l’enfant à la fois dans sa capacité à se mettre en mouvement et dans ses compétences émotionnelles, intellectuelles et relationnnelles.

Il cherche à trouver le jeu qui répondra le mieux aux besoins de l’enfant en terme de développement.

En résumé :

  • La psychomotricité est une fonction corporelle qui relie la sensorimotricité, l’affectivité et les fonctions cogntives pour permettre à l’individu de se mettre en relation avec son environnement.
  • C’est un métier qui s’intéresse à cette fonction corporelle.
  • Ce n’est pas de la gymnastique même si la gymnastique sollicite quand même la psychomotricité.

Alors, dites-moi, est-ce que c’est plus clair pour vous ou est-ce que je vous ai embrouillé ?

4 Comments

  • Michel Van Dam

    J’aime beaucoup cette belle présentation de ce qu’est la psychomotricité ! Simple, aisé à lire, et la psychomotricité y est très justement (re)placée comme centrale, comme liant des autres dimension de la personne. On aurait pu y lire également la place de la psyché, cette intériorité de l’être, qui s’exprime par le tonus du mouvement et qui pour moi signe une des qualité de la psychomotricité. C’est super en tous cas !

Répondre à Michel Van Dam Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.