Pipi, caca et développement de l’enfant

Pipi, caca et développement de l’enfant

L’élimination urinaire et fécale est l’un des grands enjeux du développement de l’enfant. Et si on passait à la loupe les mécanismes de la continence pour y voir un peu plus clair sur ce qu’on peut attendre de l’enfant en fonction de son âge ?

Car l’apprentissage de la propreté, l’acquisition de la continence ou la maîtrise des sphincters (peu importe comment on la nomme) n’a rien avoir avec la capacité à monter des escaliers ! C’est une idée fausse encore trop largement véhiculée.

Pour ce faire, j’ai invité ma collègue psychomotricienne Rokiyah Hosen, aka Miss Psychomot, sur le podcast. C’est LA spécialiste de l’accompagnement du besoin d’élimination de l’enfant.

Un sujet qu’elle maîtrise de fond en comble et dont elle vous partage toutes les ficelles dans un ouvrage tout récemment paru chez Leduc : L’hygiène Naturelle Infantile – Se passer de couches dès la naissance. Une vraie pépite que je vous invite à découvrir si le sujet de la propreté/continence vous intéresse (et même si vous ne souhaitez pas pratiquer l’HNI).

Ecoutez cet épisode sur le podcast ⤴️
Et si vous préférez lire, voici le résumé :

Des éclairages venus de l’hygiène naturelle infantile

L’HNI est une pratique qui consiste à communiquer avec votre bébé à propos de son besoin d’élimination afin de stimuler différents aspects de son développement tout en respectant son rythme naturel d’évolution. D’ailleurs les anglophones appellent ça “elimination-communication”.

L’élimination est un besoin physiologique au même titre que la respiration, l’alimentation, l’hydratation ou le sommeil.

Si les bébés ont besoin des adultes pour s’alimenter, ils n’ont besoin de personne pour faire pipi ou caca. Les bébés sont capables de satisfaire leur besoin d’élimination sans aucune aide.

Dès lors, le rôle des adultes sera différent. Il ne s’agira pas de répondre à ce besoin comme on le fait pour l’alimentation. Mais il s’agira plutôt d’accompagner votre enfant dans son expérience de l’élimination : lui expliquer ce qu’il se passe dans son corps, mettre du sens sur les sensations et les émotions associées, l’aider à prendre une position adaptée.

Et cela peut se faire dès la naissance!

Tout comme on pose des mots sur le bébé qui se frotte les yeux, baille et devient ronchon pour faire le lien avec le besoin de sommeil … On peut verbaliser les petites grimaces, tortillements et autres gargouillis qui annoncent une émission d’urines ou de selles.

Certains parents iront même jusqu’à se passer de couches car ils pourront détecter les besoins de leur bébé pour lui proposer d’éliminer dans un récipient.

Mais si l’HNI est souvent confondue avec une vie sans couches, elle ne s’y réduit absolument pas. Le simple fait de communiquer et d’être attentif aux besoins de son bébé, c’est déjà pratiquer l’hygiène naturelle infantile! Utilisation de couches (jetables ou lavables) et HNI sont tout à fait compatibles.

Comment faire ?

L’HNI repose sur 4 grands outils que vous pouvez utiliser et combiner selon vos propres sensibilité et disponibilité de parent.

  1. Observer chez votre bébé les signaux généralement annonciateurs d’un pipi ou d’un caca.
  2. Repérer l’horaire auquel votre bébé élimine régulièrement : au réveil, après la tétée, en sortant du moyen de portage ou de la voiture ?
  3. Lui proposer d’éliminer dans les toilettes, le lavabo ou un récipient adapté en posant des mots et en l’installant dans une position physiologique propice à l’évacuation.
  4. Suivre votre intuition, vous faire confiance et ne pas culpabiliser!

Pour les urines comme pour les selles, la position physiologique consiste à basculer le bassin en rétroversion en élevant le niveau des genoux au-dessus des hanches. Dans cette position, avec les pieds bien appuyés sur un support, les sphincters pourront se relâcher efficacement pour laisser passer pipi et caca aisément.

Prendre soin du besoin d’élimination pour soutenir votre enfant dans son développement psychomoteur

Avec l’hygiène naturelle infantile, les enfants expérimentent différemment le fait d’uriner ou d’aller à selles.

Chaque besoin est un réel moment de développement et d’apprentissage, soutenu par la relation de complicité partagée entre parent et enfant.

Dès le plus jeune âge, ces enfants apprennent :

  • à identifier les sensations corporelles annonciatrices du besoin ;
  • à comprendre comment leur corps fonctionne ;
  • à intégrer toutes les parties du corps à leur schéma corporel ;
  • à communiquer avec l’adulte sur ses ressentis propres ;
  • à se rassurer face aux émotions et angoisses archaïques liées à la défécation, à l’utilisation du pot et de la chasse d’eau ;
  • à développer leur autonomie en se positionnant dès le départ comme acteurs de la gestion de leurs besoins ;
  • à maîtriser les gestes d’hygiène ;

Mais ces enfants ne seront pas forcément “propres” plus rapidement que d’autres enfants 😉 Car les mécanismes de la continence sphinctérienne sont liés à la maturation neurologique et hormonale de l’enfant. Impossible d’aller plus vite que ce que la nature a prévu.

La pratique de l’HNI apporte de la progressivité dans tous les apprentissages liés au développement de la continence. La transition de la couche au pot se fait en douceur, au rythme de l’enfant.

Alors, êtes-vous paré à mettre les pipis-cacas au coeur de vos échanges familiaux ? Peut-être le faisiez-vous déjà sans savoir que vous pratiquiez l’HNI ? 😇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.